retour Sainte Marie en Pévèle-Scarpe - Doyenné de Pevele-Scarpe - Diocèse de Cambrai

"Il est ressuscité !"

Veillée pascale en l’église Sainte Rictrude à Marchiennes

 

En cette nuit très sainte, l’Eglise invite tous ses enfants à célébrer la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. Comme des guetteurs qui attendent la venue du jour, l’assemblée était invitée à veiller pour accueillir la lumière du Christ symbolisée par le cierge pascal allumé au feu nouveau. La flamme du cierge fut transmise aux enfants qui l’ont transmise aux uns et aux autres. Et c’est en procession que le cierge pascal fut placé près de l’autel. Puis l’assemblée s’est mise à l’écoute de la Parole préparant à la liturgie baptismale et à l’Eucharistie.

Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme…Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite ….(Extraits du livre de la Génèse).  Par l’homme que tu fis juste moins grand que Toi et par tous ses enfants, Dieu vivant, Dieu très haut, Dieu présent en toute création.

…Le Seigneur sauva Israël de la main de l’Egypte….Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Egypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse…(Extraits du livre de l’Exode) Heureux ceux qui marchent dans tes voies, Seigneur ! Heureux ceux qui suivent tes commandements !

…Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; de toutes vos souillures, de toutes vous idoles, je vous purifierai…(Extraits du livre du prophète Ezékiel). Ecoute en toi la source qui te parle d’aimer.

Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons «été unis par le baptême…et, si nous avons été mis au tombeau avec lui c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts.( Extraits de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains).

Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Allez dire à ses disciples et à Pierre : « Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit »(Extraits de l’Evangile de Jésus Christ selon saint Marc).

A la suite de l’homélie, et en préalable au baptême de Mathilde, une catéchumène,  la communion des saints fut sollicitée par l’assemblée.  Puis l’abbé Benjamin  bénit l’eau baptismale en y plongeant le cierge pascal. Aspergée de cette eau et ointe au front des saintes huiles, c’est à une Mathilde radieuse qui reçut l’écharpe blanche, de sa marraine et la lumière du cierge pascal, de son parrain. L’assemblée fut invitée à renouveler  sa profession de foi baptismale.  Puis, l’abbé procéda à l’aspersion  de la foule afin que  cette eau lui rappelle son  baptême et lui fasse participer à la joie des frères et sœurs, les baptisés de Pâques.

Les servants d’autel et Mathilde portèrent le pain et le vin à l’autel. Dieu notre père, voici le pain, Dieu notre Père, voici le vin. Pour ces offrandes, fruits de la terre, bénis sois-tu, Dieu créateur. Sur cet autel, voici nos vies, vin du Royaume, pain de la vie. Qu’ils soient pour nous Eucharistie.

En paroles d’envoi, l’abbé Benjamin  insista sur la mission de tout baptisé appelé pour témoigner, pour annoncer les merveilles de Dieu pour tous les vivants, pour agrandir la famille du peuple de Dieu.  

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Messe du Dimanche de la Résurrection

Criez de joie, Christ est ressuscité ! C’est par ce cri de joie que les fidèles assemblés en l’église Notre Dame de l’Assomption ont marqué le début de la célébration de la résurrection du Christ présidée par l’abbé Pierre Germain.

Après avoir reçu l’eau du baptême ce fut l’écoute de la Parole.

Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. (Extrait du livre des Actes des Apôtres). Les bâtisseurs ont jeté la pierre. Elle est devenue pilier. C’est là l’œuvre de notre Seigneur, la merveille devant nos yeux !

Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire. (Extrait de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens)

Où est passé le crucifié du Vendredi Saint? On le recherche au troisième jour de sa mort. Marie-Madeleine, Pierre et un autre disciple découvrent le tombeau vide.  C'est devant ce vide que la foi se manifeste chez celui qui a couru le plus vite. « Il vit et il crut ». Ce que les disciples n'avaient pas compris est enfin à leur portée. «  Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. » (Evangile de Jésus Christ selon saint Jean). Aujourd’hui s’est levée la lumière, c’est la lumière du Seigneur. Elle dépassera les frontières, elle habitera tous les cœurs.

Comme Pierre, avec Pierre il nous faut courir au tombeau. Mais il nous faut aussi franchir le seuil du tombeau vide pour, avec le Christ, passer à une vie nouvelle. Sortir de nos ténèbres, croire que notre propre résurrection est déjà commencée, voilà ce à quoi nous convie le Ressuscité. Nous sommes ressuscités avec le Christ.

C’est ce à quoi nous a invité le chant d’envoi clôturant cette fête de la Résurrection : « Il est temps de quitter vos tombeaux, de sortir du sommeil de la nuit, d’aller vers la lumière acclamer le Dieu trois fois Saint ! Unis à ton corps, Christ ressuscité, tu nous mène à la gloire éternelle ! »

                                                                                              Roger

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La marche de Pâques

Les 31 marcheurs venus des différents clochers de la paroisse se retrouvent à 5h30 au presbytère de Marchiennes pour fêter la résurrection avec le lever du soleil, Nous commençons par une prière autour du feu qui symbolise la résurrection,  La lecture du récit de la création, entrecoupé par le refrain du psaume de la création, nous rappelle que notre vie est reçue de Dieu, Nous quittons les lumières de la ville et rejoignons la pénombre sur le bord de la Scarpe, notre marche est accompagnée par le chant de Taizé « e La ténèbre n’est point ténèbre devant toi : la nuit comme le jour est lumière ».

Tout en marchant nous essayons de repérer nos voisins les plus proches, les lectures et les temps de prière alternent avec la marche, les oiseaux nous accompagnent de leur chant matinal.

Le jour se lève, nous découvrons maintenant le très beau paysage que nous avions deviné dans la pénombre, Nous faisons progressivement connaissance avec les autres marcheurs

Lorsque nous quittons la Scarpe pour rejoindre la forêt, il est déjà 8h. Nous hâtons le pas pour rejoindre le presbytère à 8h30 comme prévu pour partager le petit-déjeuner où chacun a apporté ce qu’il souhaitait partager avec les compagnons, C’est la messe à Beuvry qui nous fait quitter Marchiennes à 9h30. Tous les participants sont enthousiastes et promettent de revenir l’année prochaine. Oui ça valait vraiment le coup de se lever tôt pour vivre ce temps fort de Pâques !

                                                                           Philippe

 

 

 

Article publié par Benjamin Sellier • Publié Dimanche 08 avril 2018 • 391 visites

keyboard_arrow_up