office du vendredi Saint à Coutiches...

Vendredi saint en l’église Notre Dame de Foy à Coutiches

L’ouverture de la célébration de la Passion du Seigneur s’est faite dans un grand silence pendant l’avance des prêtres, diacre et servants vers l’autel devant lequel ils s’agenouillèrent.

Après quelques instants de recueillement, l’assemblée se mit à l’écoute de la Parole dont quelques passages suivent :  « La multitude avait été consternée en le voyant, car il était si défiguré qu’il ne ressemblait plus à un homme ; il n’avait plus l’apparence d’un fils d’homme….Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche…..Il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs….. (Extraits du livre du prophète Isaïe)

Le Christ, pendant les jours de sa vie dans la chair, offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. (Extrait de la lettre aux Hébreux)

Les soldats tressèrent avec des épines une couronne qu’ils lui posèrent sur la tête ; puis ils le revêtirent d’un manteau pourpre…..Jésus donc sortit dehors, portant la couronne d’épines et le manteau pourpre. Et Pilate leur déclara : « Voici l’homme »….. C’était le jour de la Préparation de la Pâque, vers la sixième heure, environ midi. Pilate dit aux juifs : « Voici votre roi »….. Or, près de la croix de Jésus se tenait sa mère….Jésus voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. »….. Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Ecriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif »….Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit….. (Extraits de la Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Jean) Ô Père entre tes mains je remets mon esprit.

Après avoir entendu l’abbé Lucien lequel au travers des Ecritures, a insisté sur le don de soi, sur l’amour que nous devons porter à notre prochain, la grande prière universelle nous a invités à dire à Dieu nos pauvretés et notre confiance filiale. Puis, portée par l’abbé Benjamin, la Croix fut présentée à la vénération de chacun. Le partage du pain du Seigneur est venu conclure la célébration. Venez à moi, vous tous qui avez faim du don céleste. Je viens pour partager le pain de la vie.

                                                                                                          Roger

 

 

 

Article publié par Benjamin Sellier • Publié Vendredi 06 avril 2018 - 19h33 • 234 visites

keyboard_arrow_up