Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Inventons les paroisses de demain

Dans la soirée du jeudi 11 février, en l’Espace Malraux à St Amand les Eaux,  une centaine de personnes  du doyenné dont plusieurs élus,  sont venus dialoguer avec Mgr  François Garnier sur la mise en œuvre des actes du synode provincial qui s’est tenu de décembre 2013 à février 2015 à Merville.

Dans son édition de décembre 2015 n° 120 et en pages 8 et 9, notre journal paroissial Nos Clochers  a fait état de la promulgation de ces actes et des quatre grandes orientations qui s’en dégagent à savoir : la Mission-la Proximité-la Communion et la Participation.

 

L’appropriation de ces Orientations sur le terrain ne sera vraie que si l’on apporte des réponses au questionnement de nos évêques :

- Qu’est-ce qui nous rendra plus missionnaires, autrement dit plus désireux de partager la richesse de l’Evangile à d’autres ?

- Qu’est-ce qui nous rendra plus proches, au nom de Jésus-Christ, des frères et des sœurs que la vie met sur les mêmes chemins que nous ?

- Qu’est-ce qui favorisera au mieux la communion dans nos communautés chrétiennes, et entre elles ?

- Qu’est-ce qui entraînera nos communautés vers un partage des responsabilités en leur sein, une participation du plus grand nombre pour le bien de la mission ?

 

Pour Mgr Garnier il importe que nous soyons conscients que nous sommes des brebis envoyées par le Christ dans un monde de loups mais que cela ne doit pas nous apeurer mais  au contraire, nous affranchir dans nos démarches vers les autres. Les disciples du Christ n’étaient qu’une poignée et pourtant. Une expression de Mgr Decourtray : «  Il vaut mieux un millimètre de pratique qu’un kilomètre de théorique »  est venue imager cette affirmation.

 

Marie Thérèse Delahaye,membre de l’équipe de pilotage du synode et un participant actif sont venus conforter le propos de Mgr Garnier en témoignant de l’ambiance fraternelle qui y a régné, de l’écoute mutuelle, de la confiance des évêques sur le déroulement des quatre sessions, de la prière constante qui a accompagné les réflexions et échanges,  du souffle de l’Esprit Saint dans les prises de décision.

Article publié par Paroisse Ste Marie en Pévèle Scarpe • Publié Jeudi 18 février 2016 • 1070 visites

Haut de page