Journée de la Divine Miséricorde

Divine Misericorde Divine Misericorde  

FETE DE LA MISERICORDE

La fête de La Miséricorde Divine a été instituée par  Saint Jean-Paul II, le 30 avril 2000, jour de la canonisation de Soeur Faustine. A cette occasion il déclara : " Désormais, le deuxième dimanche de Pâques, dans toute l'Eglise, prendra le nom du dimanche de la Divine Miséricorde." Ceci pour répondre à la demande du Christ :  "Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde." PJ 299. 

 

Cette fête est très importante. Le Christ a dit à Sainte Faustine : "En ce jour les entrailles de ma Miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde. Toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate (...) la fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles. Je désire qu'elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma miséricorde." PJ699.

 

Paroisse Sainte Marie en Pévèle Scarpe

Depuis 1997 la fête de la Miséricorde est célébrée dans notre paroisse. D’abord à Landas puis à Orchies afin d’être fidèle à ce que Jésus a demandé à Sainte Faustine :

 « Ma fille, dis que je suis l’Amour et la Miséricorde en personne »(PJ374), « l’humanité n’aura de paix que lorsqu’elle s’adressera avec confiance à la Divine Miséricorde ».(PJ132).  

Par l’intermédiaire de Sainte Faustine, le Seigneur veut rappeler au monde sa Miséricorde pour tout péchés dans la mesure où l’on implore son pardon.

« Je ne suis qu’Amour et Miséricorde, l’âme qui fait confiance à ma Miséricorde est la plus heureuse car je prends Moi-même soin d’elle. (PJ1273)

  Jésus promet des grâces extraordinaires à tous ceux qui célèbreront cette fête de la manière qu’il désire :

 « Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pêcheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde ; toute âme qui se confessera et communiera, recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition ; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces ; qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate » (PJ 699)

Pour recevoir ces grâces, il faut mettre toute sa confiance dans la Miséricorde Divine, recevoir le sacrement de réconciliation et communier.

Et il s’y rajoute comme une requête explicite du Seigneur, l’effort pour être soi-même miséricordieux :

«Tu dois témoigner de la Miséricorde à ton prochain toujours et partout…, tu ne peux pas te dérober, ni te récuser, ni te justifier.  Je te donne ici trois moyens de témoigner de la miséricorde envers ton prochain : le premier, c’est l’action, le second c’est la parole, le troisième c’est la prière. C’est dans ces trois degrés qu’est contenue la Miséricorde dans toute sa plénitude ; elle est une preuve irréfutable d’amour envers Moi. C’est ainsi que l’âme glorifie et honore ma Miséricorde… Car même la foi la plus forte ne sera rien sans l’action. » (PJ 742)

Nous sommes donc tous appelés à la Miséricorde, la Charité fraternelle entre nous et autour de nous, en action et dans la prière.

Pour illustrer cette Miséricorde, le groupe fait venir chaque année un intervenant qui nous partage comment il vit cette Miséricorde. Après Laurent Gay, Pierre Favre, des jeunes du Cénacolo, Natalie Saracco, Madame Hamel - la soeur du père Jacques Hamel, nous aurons le plaisir d’accueillir en cette année 2023 la sœur Agnès-Marie.

 

Le Seigneur offre au monde entier des moyens et des grâces pour venir puiser  aux sources de la Miséricorde Divine :

            -Vénérez le Tableau de Jésus Miséricordieux.

            -Célébrer le Dimanche de la Miséricorde Divine précédé de la Neuvaine à la Miséricorde Divine qui commence le Vendredi Saint.

-Réciter le chapelet à la Miséricorde Divine (15h) en pensant à la passion du Seigneur et à son cœur transpercé.

- Propager le message de la Miséricorde Divine.

 

La confiance profonde en Dieu et l’amour du prochain sont au centre du message de la Miséricorde Divine

JESUS J’AI CONFIANCE EN TOI

JESUS J’AI CONFIANCE EN TOI

JESUS J’AI CONFIANCE EN TOI

Article publié par emmanuel canart • Publié le Jeudi 31 mars 2022 • 1173 visites

keyboard_arrow_up