Coutiches : Le pèlerinage à Notre Dame des Fièvres

En cette matinée du dimanche 17 septembre une cinquantaine de pèlerins ont fait cortège à la suite de Notre Dame des Fièvres

En cette matinée du dimanche 17 septembre et dans la grisaille temporaire, une cinquantaine de pèlerins « matinaux » avec à leur tête l’abbé Julien Sauvé, ont fait cortège à la suite de Notre Dame des Fièvres pour la conduire à sa chapelle nichée non loin  et en contre bas de la départementale. La première en chemin avec l’Eglise en marche, Marie tu nous entraînes et assures notre marche.

Une halte s’imposait à la petite chapelle dédiée à Notre Dame de Foy où l’on peut y voir inscrits la douzaine d’enfants natifs de Coutiches ordonnés prêtres. Occasion de prier pour les vocations à venir de jeunes, pour le Père Benjamin Sellier pour qui ce pèlerinage lui tenait à cœur et pour le Père Guy Courtecuisse dans sa mission auprès des prisonniers. Nous récitons la prière du pape François pour les vocations dont quelques extraits: « Seigneur Jésus, tourne ton regard vers tous les jeunes du monde….Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection et qu’ils sachent Te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Nous poursuivons notre pèlerinage dans la ferveur des Mystères glorieux du chapelet entrecoupés de chants à Marie. Sur le chemin quelques arrêts auprès de personnes nous attendant sur le pas de leur porte. Après 3 km 800 de marche, nous atteignons enfin le sentier qui nous mènera à la chapelle. Un grand nombre de personnes se joint au cortège. Des enfants portent des brassées de fleurs qui seront déposées au pied de Marie sous le chapiteau là où d’autres pèlerins nous y attendent pour la célébration de l’Eucharistie qui sera présidée par le Père Emmanuel Canart. Les intentions de prières récoltées lors de la procession sont déposées en offrande sur le devant de l’autel.

Dans son homélie,  en reprenant la première phrase de la lecture du livre de Ben le Sage « Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur est passé maître » et en référence à l’évangile du jour, l’abbé Julien Sauvé a mis l’accent sur ces deux fièvres qui hantent nos vies, la rancune et la colère. Comme Marie exempte de tout péché, l’abbé nous invite à nous décentrer de nous-même dans nos moments de fièvres et comme dit l’Evangile à pardonner du fond de notre cœur. Si ton âme est envahie de colère, jalousie et trahison te submergent, regarde l’étoile, invoque Marie. Si tu la suis, tu ne crains rien. Elle te conduit sur le chemin.

A l’issue de la cérémonie, la statue de la Vierge a regagné le petit oratoire où on peut y venir pour la prier.

Le verre de l’amitié a permis les échanges  Un grand merci à la municipalité pour la mise en place du chapiteau et pour les véhicules ayant assuré la sécurité de la procession.

 

Roger Roussel

Article publié par Paroisse Ste Marie en Pévèle Scarpe • Publié le Vendredi 22 septembre 2023 - 12h15 • 269 visites

keyboard_arrow_up