Pélérinage à Notre Dame des Fièvres

Pèlerinage à Notre Dame des Fièvres A Coutiches, dans la matinée du dimanche 22 septembre 2019, le ciel était clément pour permettre aux pèlerins, adultes et enfants, de marcher en procession vers la chapelle dédiée à Notre Dame des Fièvres située au mili

Pèlerinage à Notre Dame des Fièvres

A Coutiches, dans la matinée du dimanche 22 septembre 2019, le ciel était clément pour permettre aux pèlerins, adultes et enfants, de marcher en procession vers la chapelle dédiée à Notre Dame des Fièvres située au milieu des champs. Marche avec nous Marie  sur nos chemins de foi, aux chemins de ce monde et aux chemins de nos vies. Ils sont chemin vers Dieu.

Après avoir prié en l’église, le petit cortège qui s’était formé a pris la route vers la chapelle dédiée à Notre Dame de Foy pour y prier et s’y recueillir.

Puis sous les frondaisons et en longeant ce qui ressemblait à un cours d’eau, les pèlerins se sont engagés sur des chemins de campagne. Chants et récitation du chapelet ont émaillé notre périple. Au loin, nous apercevons le chapiteau qui abritera les fidèles pendant la messe. Cyclotouristes, marcheurs et cavaliers croisent notre route.

A l’entrée du chemin qui nous mène vers la chapelle, une poignée  de fidèles se joint au cortège lequel est précédé et entouré d’enfants portant des bouquets de fleurs. La statue de Notre Dame des Fièvres y est installée près de l’autel dressé pour la célébration eucharistique. Nous te saluons, ô toi Notre Dame, Marie Vierge Sainte en toi nous est donnée l’aurore du salut.

En commentant l’évangile du jour où est fait l’éloge du gérant malhonnête qui s’est dédouané avec habileté envers son maître, l’abbé Benjamin Sellier nous a rappelé que Dieu nous a confié la gérance de sa création. Nous ne devons pas être de simples consommateurs mais des acteurs vigilants notamment auprès des plus pauvres, premières victimes de la détérioration de cette création.

Si le vent des tentations s’élève, si nous heurtons le rocher des épreuves, si les flots de l’ambition nous entraînent, si l’orage des passions se déchaîne, regardons l’étoile, invoquons  Marie. Si nous la suivons, nous ne craignons rien, elle nous conduit sur le chemin.

                                                                           Roger Roussel

Article publié par Paroisse Ste Marie en Pévèle Scarpe • Publié le Lundi 07 octobre 2019 - 15h30 • 313 visites

keyboard_arrow_up