Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

à Beuvry-la-Forêt :"Un nouveau coq pour une église métamorphosée."

En ce vendredi 4 novembre 2016, le ciel était clément pour permettre l’installation du nouveau coq au haut de la croix en fer forgé qui surmonte le clocher restauré.

C’est en nombre que la population de Beuvry-la-Forêt était venue pour saluer cet évènement générationnel et accueillir au pied du clocher l’ancien coq en zinc terni par les ans et criblé de balles et le nouveau coq brillant de tout son cuivre, orné du ruban tricolore symbole de le République.

Dans une courte intervention, l’abbé Lucien Skrzypczak  remercia toutes les personnes, les entreprises et la municipalité qui ont contribué au projet de rénovation de l’église Saint Martin. Une belle église qu’il se plait à faire visiter mais à laquelle quelque chose manquait ….le coq.  Aujourd’hui c’est chose faite. Au cours de la bénédiction, l’abbé souligna que le coq va de là-haut résister aux vents parfois violents. Il invita chacun, membre d’une même commune, à résister aussi aux vents contraires avec un esprit d’humanité bien ancré. Pour l’abbé, le coq sera le premier à voir le soleil se lever et ainsi nous éveiller à la fraternité. Ce à quoi nous invite le Christ ressuscité, lumière de Pâques.

Devant la foule, le concepteur du nouveau coq indiqua que parvenu au haut de l’échafaudage menant au faîte du clocher, monsieur Bridault, maire de Beuvry-la- Forêt, installera le coq  et le fera tourner trois fois en signe de remerciement : Une première fois, pour la population, une seconde fois pour l’église et une troisième fois pour la municipalité. Avant l’ascension, chacun a pu toucher le coq que désormais, pour le voir, il faudra lever les yeux au ciel.

Dans l’église magnifiquement restaurée, monsieur Bridault remercia, à son tour, tous les acteurs ayant permis  cette restauration, du début du projet jusqu’à sa concrétisation. Au passage, il indiqua que pour cet ouvrage, la Fondation du patrimoine avait accordé son deuxième prix annuel à Beuvry-la-Forêt. Un regret cependant, l’absence des écoliers non autorisés à vivre cet évènement communal.

                                                                                                         Roger Roussel, pour Nos Clochers

Article publié par Benjamin Sellier • Publié Dimanche 11 déc 2016 • 445 visites

Haut de page